BILLET D'HUMEUR

Avocat Lévothyrox : action en justice contre la nouvelle formule du Lévothyrox®.

Dans le courant du mois d’août 2017, la presse a commencé à se faire l’écho d’un changement de formule du Lévothyrox, changement de formule dont les effets indésirables seraient considérables, allant parfois jusqu’à être invalidants pour les personnes les plus atteintes, abattues par une incompréhensible fatigue et divers autres troubles.

Nous sommes concernés : certains des proches du cabinet sont touchés par la nouvelle formule du Lévothyrox®.

Nombre de proches des membres de notre Cabinet d’avocat ont subi ces effets sans même savoir quelle en était l’origine. Depuis le mois d’avril, nous avons vu certains de nos proches très fatigués, parfois incapables de se lever de leur lit.
Nous les avons vu perdre beaucoup de cheveux, subir des maux de tête incompréhensibles, avoir des démangeaisons parfois jusqu’à s’arracher la peau. Toute une série de troubles dont nous ignorions complètement la cause.

Les interventions de la presse

Puis la presse a commencé à parler de la nouvelle formule du Lévothyrox… Personne ne nous en avait parlé : ni nos médecins, ni nos pharmaciens, absolument aucun membre du corps médical.
Dès les premières parutions dans la presse, nous avons immédiatement pu faire le lien. Nous avons fait faire des bilans sanguins, qui ont révélé un déséquilibre thyroïdien chez des patients pourtant équilibrés depuis de nombreuses années.

L’ancienne formule du Lévothyrox : la difficulté de se fournir en médicament

Étant désormais impossible de se fournir du Lévothyrox ancienne formule en France, un de nos associés a alors pris l’initiative d’aller immédiatement en Espagne pour se fournir du Lévothyrox ancienne formule et approvisionner nos proches.
Les effets indésirables que nous attribuons à la nouvelle formule n’ont pas encore disparu : il faut laisser plus d’un mois au médicament pour faire son effet.

Nous avons suivi l’actualité avec attention.
Il nous a été expliqué que le principe actif, la Lévothyroxine, était inchangée, que seul l’excipient principal a été remplacé : le laboratoire MERCK a remplacé le lactose par du mannitol et de l’acide citrique.
Il nous a d’abord été expliqué que cela était nécessaire car trop de patients sont intolérants au lactose.
Puis, il nous a été expliqué qu’en fait, ce n’est pas pour cela que l’on a supprimé le lactose, mais parce que cet excipient rendait le médicament instable et lui faisait perdre de l’efficacité dans le temps.
Ces explications sont d’autant plus troublantes que, jusqu’à présent, les personnes de notre entourage sous Lévothyrox étaient parfaitement équilibrées.

L’on nous a même expliqué que tout cela était purement psychologique, que ce n’était que dû au stress provoqué par tout changement de formule du Lévothyrox. On nous parle désormais d’effet nocebo…
Que dire du mépris que représente de tels propos pour des patients qui ont ressenti les effets indésirables de la nouvelle formule, voire ont été mis en arrêt maladie… avant toute parution dans la presse, sans voir été informés que la formule avait été modifiée ?

Nous avons espéré que les pouvoirs publics feraient machine arrière, et feraient en sorte de remettre l’ancienne formule sur le marché. Madame la Ministre de la Santé a d’ailleurs annoncé officiellement que l’ancienne formule serait à nouveau disponible sous peu.
En réalité, il ne s’agit que d’une solution d’appoint, temporaire et impropre à résoudre le problème. En effet, le Gouvernement a prévu d’importer des comprimés de l’ancienne formule en provenance des autres pays d’Europe… Outre les problèmes de packaging et de notice (en français ?) de ces médicaments importés, le volume sera-t-il suffisant, alors que les autres pays en ont eux aussi besoin pour leur propre population ?
Par ailleurs, cette solution ne pourra, de toute façon, pas durer. D’autant moins que le laboratoire MERCK a annoncé qu’il ne reviendrait pas à l’ancienne formule.

Dans ces conditions, très inquiets pour l’avenir de nos proches, nous avons préparé des plaintes devant le Procureur de la République du Tribunal de grande instance de Marseille, devant lequel une enquête est désormais ouverte.

Afin de montrer la gravité de la situation, il est nécessaire que ces plaintes ne soient pas isolées, mais au contraire soient aussi nombreuses que possible.
C’est pour cela que nous vous proposons aujourd’hui de vous joindre à nous pour alimenter l’enquête en cours de votre propre vécu.

Avocat Lévothyrox® : les  objectifs de notre cabinet pour les victimes:

Notre objectif premier n’est pas d’obtenir un dédommagement financier. Bien entendu, nous demanderons des dommages et intérêts pour nos clients, mais nous savons qu’ils seront probablement faibles par rapport au préjudice subi.

Nous sommes surtout inquiets pour l’avenir et la santé de nos proches et de tous ceux qui sont contraints de prendre quotidiennement du Lévothyrox.

Notre objectif est que les responsables de cette situation, qui ont contraint des millions de français à prendre un médicament modifié sans les avertir, sans les accompagner, soient sanctionnés.

Notre objectif est de faire en sorte que les pouvoirs publics ne puissent plus imposer la nouvelle formule aux patients sous Lévothyrox, et leur permette, s’ils le désirent, de se procurer l’ancienne formule.

Notre objectif est de s’assurer que les tests appropriés ont été faits sur la nouvelle formule avant de la mettre sur le marché et, au besoin, de faire modifier les protocoles des études cliniques. On ne contrôle pas les effets d’un médicament chronique tel que le Lévothyrox comme on contrôle ceux d’un comprimé de paracétamol.

Notre objectif est de faire en sorte que cela ne se reproduise plus, car il s’agit là d’une question non pas seulement de santé publique, mais tout simplement vitale.

Avocat Lévothyrox ® : porter plainte contre le Lévothyrox :

Résistez. Rejoignez notre action.

Cliquez ici pour déposer plainte et rejoindre notre action.